Accueil > SEXE > Aventures extra-conjugales :

Aventures extra-conjugales : 68% des amants débutent par la case restaurant

71% des rendez-vous entre amants se déroulent pendant la pause déjeuner.

Publié ou mis à jour le jeudi 2 mai 2013 par

Aventures extra-conjugales : 68% des amants débutent par la case restaurant ,
94
0
0
0

68% des aventures extra-conjugales démarrent par la case restaurant, qu’il soit question d’une mise en appétit autour d’un premier repas ou simplement d’un premier verre.

Aventures extra-conjuguales : 68% des amants débutent par la case restaurant C’est en premier lieu dans le célèbre et non moins sulfureux établissement des Champs Elysées (Fouquet’s) que les parisiens mariés en quête d’une aventure extra-conjugale confessent se rendre pour un intime tête à tête introductif. Les 2ème (Le Cinq - Four Seasons Hôtel) et 5ème (L’abeille - Hôtel Shangri-La ) tables les plus fréquentées par les parisiens volages témoignent de leur volonté d’éblouir celui ou celle qu’ils convoitent et courtisent : ils semblent affectionner la justesse d’un palace disposant de surcroît de chambres luxueuses pour un rendez-vous entre amants.

La troisième place du classement révèle que ces derniers craqueraient pour l’expérience sensorielle provoquée par l’absence de lumière, propulsant le couru restaurant « Dans le noir » comme un haut lieu de rencontres entre personnes mariées.

Parmi les dix premiers repères des infidèles de la capitale se classent également de célèbres établissements servant une cuisine de brasserie tels le Georges, le Vaudeville ou encore l’historique Procope.

Au travers de ce sondage dessinant les goûts de la population des épicuriens parisiens, force est de constater qu’ils seraient amateurs de luxe et de bonne chère, ne citant pas moins de trois tables étoilées au Guide Michelin parmi leurs dix premières références.

 En mettre plein la vue... sans être vu !

Si, dans la capitale de l’amour et de la gastronomie, séduction et délectation des papilles convergent pour 68%* des infidèles, il restait à découvrir leurs critères de sélection des établissements fréquentés pour un rendez-vous secret.

« Quel(s) critère(s) impacte(nt) votre choix de restaurant pour un rendez-vous avec votre amant(e) ? »

A la lecture de ces priorités, le jeu de séduction ferait partie intégrante de la démarche aventureuse des infidèles parisiens : près de sept personnes interrogées sur dix (67%) privilégient avant tout un cadre susceptible de favoriser leur badinage tandis que 65% accordent une importance prédominante à la connotation statutaire du lieu élu. Il faudrait ainsi se montrer à la hauteur de l’enjeu.

Désireux de nourrir leur imaginaire, plus de deux infidèles sur quatre opteraient pour une adresse déconnectée de leur routine, à la fois pour le frisson que procure l’ « extra-ordinaire » mais également par souci de discrétion. Cette population sait enfin se montrer pragmatique en citant en 4ème position la proximité avec un hôtel comme étant un critère déterminant. Enfin, les aspects concrets liés à la qualité de la nourriture et au budget (29%) ferment la marche de leurs préoccupations en pareilles circonstances.

« La rencontre réelle de l’autre est un moment clé dans le processus de séduction à l’œuvre : les infidèles aspirent souvent à s’évader du quotidien c’est pourquoi nombre d’entre eux n’hésitent pas à mettre tous leurs sens en émoi. A l’instar d’une rencontre classique, le 1er rendez-vous entre deux amants s’avère décisif : près de huit français infidèles sur dix (76%) reconnaissent que c’est à l’issu de cette étape qu’ils trancheront sur la poursuite ou non de la relation initiée sans même passer à l’acte » précise Anne-Sophie Duthion, porte parole de Gleeden.

Une mécanique bien huilée

 Déjeuner en semaine

Côté créneaux horaires, 71% des rendez-vous au restaurant se déroulent pendant la fameuse pause déjeuner, permettant ainsi de minimiser les imprévus : il en coûterait moins de faire une infidélité déjeunatoire à ses collègues plutôt qu’à sa moitié, moitié dont on suppose connaitre les habitudes aux heures ouvrables. Sans surprise, seuls 23% des rendez-vous seraient des dîners en semaine et 6% des entrevues gastronomiques se dérouleraient au cours du week-end.

 Réservé et payé par Monsieur

Ces messieurs feraient preuve de galanterie et d’audace envers leur maîtresse : pas moins de 66% d’entre eux prennent l’initiative du choix de la table (27% choisissent à deux et 7% des femmes arbitrent) tandis que dans 71% des cas ce sont eux qui paient l’addition (24% partagent et 5% des femmes font chauffer leur carte bancaire.) A moins que la douloureuse ne fasse l’objet d’une note de frais ? Une astuce que 9% des sondés confessent régulièrement utiliser.

Sondage Gleeden réalisé en ligne du 16 au 23 avril 2013 auprès de 803 personnes mariées (404 femmes et 399 hommes) âgées de 29 à 55 ans résidant à Paris ou en Ile-de-France et ayant déclaré au moins une infidélité.

Stats sur cette stat : Aventures extra-conjugales : 68% des amants débutent par la case restaurant

Donnez une note à cette stat (sur 5) :
3 votes
Organisme à l'origine de cette stat : Gleeden
Indice de reprise dans les médias :
CO2 produite par cette stat : 12 Kg de CO2
Popularité de cette stat : 5 % d'une popularité maximale de 23.
Facteur de lisibité relatif de cette stat : 1223 / Jour