Impôts supplémentaires : 56% des Français n’en veulent pas, et on les comprends !

Crédit : stock.adobe.com

Publié le , mis à jour le

2Les Français ne veulent plus faire d’efforts pour réduire le déficit2

A la question, seriez-vous prêt à faire des efforts pour réduire les comptes du pays, les Français ont répondu non à 56 % dans un sondage réalisé par l’Ifop [1] et publié dans le Journal du dimanche hier.

Depuis l’élection de François Hollande, c’est la première fois que les Français se montrent hostiles à l’idée de se serrer la ceinture pour réduire le déficit. En juillet 2012, ils étaient 67 % à se déclarer prêt à faire des efforts dans ce but, 64 % en septembre 2012 puis 54 % en novembre 2012. Un rapport qui s’est dégradé rapidement depuis 1 an pour s’inverser en août 2013.

2Crise : la situation s’améliore selon les Français2

Des chiffres qui s’expliquent notamment par le sentiment des Français que la crise s’éloigne. Ils ne sont ainsi plus que 68 % à penser que "nous sommes encore en pleine crise" contre 79 % en janvier 2012. En outre, 20 % des interrogés estiment que "la situation demeure préoccupante mais que le pire est désormais derrière nous" (13 % en janvier 2012) et 12 % pensent que "la situation est difficile mais qu’elle s’améliore progressivement" (6 % en janvier 2012). Par ailleurs, ils ne sont toujours que 2 % à penser que "la crise est finie".

Un sentiment de mieux, surement renforcé par les derniers chiffres de la croissance française au 2e trimestre avec une hausse du PIB de 0,5 %.


[1Sondage réalisé en ligne entre le 12 et le 14 août auprès d’un échantillon de 993 personnes âgées de 18 ans et plus (méthodes des quotas).