Du bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle... pour ceux qui en ont une !

Crédit : stock.adobe.com

Publié le , mis à jour le

 Le temps de l’observation : une enquête qui interpelle

TNS Sofres a réalisé pour le réseau Anact-Aract, auprès d’un échantillon de 1026 salariés actifs (âgés de 18 ans et plus, issus du panel TNS et interrogés en ligne) une enquête ayant pour thème : « Concilier sa vie
privée et sa vie professionnelle : une question de santé, d’égalité et d’organisation du travail ». Moment fort de la journée d’ouverture du 16 juin, cette enquête révèle la vision et le ressenti des salariés sur la question.

 Premier enseignement : la conciliation entre vie professionnelle et vie privée est un enjeu-clé de la satisfaction au travail

Semaine de la qualité de vie au travail Pour 75% des salariés interrogés, un bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle est un élément
essentiel de la satisfaction au travail (99 % le citent comme important).
Avec l’intérêt du travail et l’ambiance de travail, c’est l’un des trois ingrédients les plus essentiels pour générer
de la satisfaction professionnelle, et ce, quels que soient l’âge, le sexe, la configuration familiale, la catégorie
socioprofessionnelle, le secteur d’activité et la taille de l’entreprise...
Deuxième enseignement : de prime abord, 76% des salariés jugent relativement aisé de concilier vie professionnelle
et vie privée… mais la réalité quotidienne est toute autre !

Ainsi, 55% des parents estiment qu’ils ne s’occupent pas de leurs enfants comme ils le souhaiteraient
et 49% des salariés éprouvent des difficultés à passer suffisamment de temps avec leur conjoint.

 La conciliation vie professionnelle et vie privée : dépasser les schémas individuels pour construire au collectif

Gagner du temps, courir après le temps, rêver d’avoir du temps… ces expressions révèlent chaque jour la pression
permanente exercée sur toutes et tous…
Les questions de conciliation des temps se sont désormais invitées dans l’entreprise. Aujourd’hui, les millions de
salariés français veulent pouvoir tout concilier (vie professionnelle satisfaisante, vie de famille réussie, engagements
personnels, loisirs, etc.). L’équation est de plus en plus complexe entre les exigences d’un marché constamment en
éveil, des organisations ajustées au plus près, une société civile en quête d’adaptation (services publics…) et des
salariés essayant de tout harmoniser.
On ne peut donc réfléchir à la conciliation des temps sans remettre en question l’organisation du travail
dans l’entreprise : c’est l’approche novatrice et ambitieuse choisie par le réseau Anact-Aract.